Interview Michèle FRITEL

partie A : l’atelier “Théâtre”

L’atelier théâtre a été créée par un groupe de femmes, à savoir “paroles de femmes”. Elles avaient deux principaux objectifs :

- “frotter” l’atelier théâtre, faire connaissance avec les planches

- surtout rendre hommage à deux personnages qui se sont dévouées pendant des années pour faire vivre le quartier.

Au début, l’atelier comptait 10 personnes, et maintenant 7 personnes constitue le “noyau dur” du groupe.

L’atelier s’est constitué en deux temps: en juillet 2009, le groupe s’est formé. Une fois fiable le groupe s’est entrainé. Courant décembre 2009, les choses sont devenues plus sérieuses, le groupe improvisé pour parler de la vie du quartier à travers le théâtre.

partie B : la pièce de théâtre

Pour ne pas trop dévoiler la pièce, nous dirons juste que cette pièce est une fiction où l’on retrouve 7 femmes du même quartier qui se voient obliger de se retrouver ensemble. Elles vont devoir s’organiser pour une nuit, dans un lieu bizarre, dans un esprit de solidarité.

Le thème de la pièce n’a pas été imposé, j’ai juste fait la mise en page des idées des unes et des autres pour les aider à ce que ça ressemble à quelque chose de compréhensible pour le public.

On est parti de rien pour arriver à tout

Deux représentations sont prévues, le 12 juin à 20H et le 13 juin à 16H, et nous sommes prêtes à faire une représentation supplémentaire si le public est demandeur, et ceci grâce à la motivation du groupe qui est prêt pour le jour J.

Ces représentations sont ouvertes aux adultes comme aux enfants.

partie C : Matériel, logistique, technique

Nous répétions principalement dans la salle du Pharos, ce qui facilite grandement pour la mise en situation des personnages.

Le Pharos nous fournit le matériel logistique comme la lumière, la Mairie d’Arras aussi a participé à l’événement, je voudrais particulièrement remercier Jean-François ROBIQUET de l’atelier céramique pour le remarquable travail qu’il a fait.

Niveau vestimentaire, chacune s’est investit et sera habillé de façon contemporaine, avec un petit plus qui a été financé par Pas-de-Calais Habitat, pour la surprise de la pièce, je vous laisse découvrir le jour J.

Ce que nous pouvons retenir de cet atelier, c’est que les comédiennes ont pu s’oxygéner, prendre du plaisir, faire de nouvelles connaissances, car toutes ne se conaissait pas forcément. Elles ont pu penser à autre chose qu’à leur quotidien.

Merci de m’avoir accorder de votre temps, à bientôt